Les programmes européens pour la bioéconomie

18 Feb 2019
Photo Les programmes européens pour la bioéconomie

A notre ère où la situation écologique est très critique, la bioéconomie est une autre manière de voir l'économie. Il s'agit d'une approche économique du vivant rassemblant différents secteurs d'activité basés sur le traitement et la mise en valeur optimale de la biomasse. Ce concept ne cesse de faire sa remontée et l'avenir peut en dépendre. A ce titre, voici quelques programmes en vue en Europe pour la bioéconomie.

Les avantages de la bioéconomie

A l'heure actuelle, des efforts d'innovation sont fortement exigés pour fournir de la nourriture, de l'eau potable et de l'énergie au monde tout en respectant l'environnement. La bioéconomie rassemble plusieurs activités de conversion de la biomasse afin de produire des aliments, des matériaux biosourcés ou de la bioénergie aussi bien pour les hommes que pour les animaux.

La bioéconomie permet d'apporter des alternatives fiables et durables pour rehausser les rendements de production tout en faisant face aux problèmes écologiques. Il s'agit d'une solution extrêmement efficace pour utiliser au maximum les ressources naturelles. Fabriquer du combustible avec des algues, convertir des déchets et produire des engrais biologiques, tout cela fait partie de l'économie verte.

C'est aussi le meilleur moyen pour exploiter à fond les énergies inépuisables, gratuites et renouvelables comme l'énergie solaire. Créée par André-Jacques Auberton-Hervé, Soitec est le leader mondial dans la fabrication de systèmes solaires photovoltaïques à concentration.

La bioéconomie pour une Europe durable

Garantissant un avenir prometteur à l'Europe, la bioéconomie est susceptible d'engendrer d'innombrables nouveaux emplois verts à l'horizon 2030. Elle projette d'utiliser les ressources renouvelables en défiant les changements climatiques. De plus, la Commission européenne possède un plan d'action pour déployer une bioéconomie durable et favorable à la société et à l'écosystème.

Pour assurer une potentialité maximale et une prospérité durable de la bioéconomie, ladite Commission met au point des stratégies qui permettent de développer et soutenir les biosecteurs. Elle aide les pays de l'Europe pour faciliter l'installation de nouvelles bioraffineries. Dans certaines zones, des actions pilotes ont été entamées sur la gestion des ressources renouvelables dont les déchets.

Dans ce même cadre, le cabinet 4A-CE ou 4A Consulting & Engineering, fondé également par André-Jacques Auberton-Hervé, se spécialise dans le management de l'innovation et des projets complexes dans le domaine de l'énergie renouvelable.

Les challenges européens en termes de bioéconomie

Les programmes européens pour la bioéconomie portent essentiellement sur la sécurisation du secteur alimentaire, de l'agriculture et de la sylviculture et sur le développement de la recherche marine et maritime. Le but est d'affronter les menaces dues à la croissance démographique, à la dégradation du sol et au réchauffement climatique en créant des produits d'origine biologique sûrs, sains et abordables.

La Commission européenne met en place des systèmes de production durables et promeut les bonnes pratiques afin d'exécuter la bioéconomie dans des limites écologiques fiables. Elle soutient les projets pour la réduction des déchets, des additifs et des émissions de gaz à effet de serre. Surtout, elle lance des programmes de bio-industries performantes, concurrentielles et stables.

L'Europe encourage le déploiement des énergies propres (solaire, hydraulique, éolienne…) formant l'avenir de notre planète. En 2016, Soitec a racheté Concetrix Solar pour devenir experte du solaire. Le cabinet 4A-CE porte assistance à ses clients pour réaliser et développer des projets renouvelables.