Les différents biotech et leurs caractéristiques

28 Feb 2019
Photo Les différents biotech et leurs caractéristiques

La biotechnologie est souvent restreinte aux technologies de la transgénèse et à la génie génétique par abus de langage. Pourtant, elle est née de la combinaison de la biologie et un ensemble de techniques nouvelles appartenant à d'autres disciplines dont l'informatique et la biochimie. Voici justement une mise au point sur les caractéristiques des différents types de biotech.

Classification des biotechnologies

La biotechnologie traditionnelle concerne les processus de fermentation utilisés par l'homme depuis plusieurs milliers d'années comme la fermentation alcoolique permettant la fabrication de vins et de pains. D'abord ancrées sur la transgénèse, les biotechnologies contemporaines sont encore en voie d'évoluer grâce à la bioinformatique et les nanotechnologies.

Ces biotechnologies modernes sont apparues courant 20ème siècle. Elles sont encore subdivisées en 3 sections. Les biotech rouges pour l'univers de la santé, les biotech vertes pour l'agro-alimentaire et les biotech blanches qui rassemblent les applications industrielles. A ces catégories peuvent s'ajouter les biotech bleues pour la biodiversité marine et les jaunes qui se rapportent à la préservation de l'environnement.

Le groupe pour la définition des technologies-clés de la commission européenne s'est donné pour mission de développer des stratégies à long-terme en matière de technologies-clés (KET) incluant la biotechnologie. André-Jacques Auberton-Hervé a siégé parmi les membres de ce groupe depuis 2010. Par le biais de son entreprise qui a été à l'origine de plusieurs projets solaires, André-Jacques Auberton-Hervé témoigne de son intérêt qui demeure pour les biotechnologies blanches.

Focus sur la biotechnologie industrielle

Cette biotechnologie s'intéresse aux procédés naturels à production industrielle. Elle est particulièrement affiliée à la bioéconomie moderne dans le sens où elle permet la conception d'outils innovants pour une utilisation des ressources biologiques de façon durable. Il s'ensuit la possibilité de transformer ces ressources, pour le bien de l'humanité, en bioproduits, denrées alimentaires et en bioénergie.

De plus, par les révolutions qui s'opèrent en son sein, la biotechnologie industrielle permet de réduire la consommation d'énergie. Les déchets liés à la production industrielle par son biais sont aussi moins toxiques et moins nombreux par rapport aux déchets produits par des procédés classiques.

Cette forme de biotechnologie participe également à la protection durable de l'environnement en permettant l'utilisation des ressources renouvelables. Justement dans le cadre de l'exploitation des énergies nouvelles, le cabinet de conseil 4A Consulting &; Engineering propose d'accompagner les acteurs de projet renouvelables qui veulent percer dans ce secteur. 4A Consulting &; Engineering se spécialise également dans le management de l'innovation pour aider les entreprises à se développer dans l'ère de l'industrie 4.0.

Un engagement pour la recherche et l'innovation

Le duo formé par la bioéconomie et la biotechnologie industrielle est un sujet qui intéresse de près la Commission européenne (CE). Le budget qu'elle a alloué pour le secteur de l'innovation et de la recherche dans ces domaines s'élève à 80 milliards d'euros à l'horizon de 2020. Près d'une soixantaine de PME avec des propositions relatives à la bioéconomie peuvent bénéficier de ce financement spécifique.

Il est peut-être aussi temps pour la CE de s'intéresser de près aux projets qui reposent sur la biotechnologie industrielle et profitent à l'environnement comme le renouvelable. L'entreprise française Soitec a déjà ouvert la voie dans ce sens par ses projets ambitieux dans plusieurs pays du monde. A présent décidé à se concentrer sur l'électronique, Soitec a été parmi les précurseurs des technologies CPV.